Elysabeth [extrait]

Publié le 10 Février 2012

1/ Le Vendredi 3 Janvier


Bonjour! Moi c'est Elysabeth, j'ai 15 ans et ma vie est un véritable enfer. Voilà pour les présentations. Pour être honnête: je n'aurai jamais cru que tu me servirais un jour et encore moins en tant que journal intime. Je m'en souviens comme si c'était hier: C'était l'année dernière. On faisait les courses avec maman. J'avais beau lui dire que je n'avais pas besoin d'un cahier à spirale petit format elle ne voulait rien entendre, soit disant qu'à mon âge on a toujours besoin d'un cahier de brouillon où je ne sais trop quoi. Ah! Les parents j'te jure!!!! Mais je dois bien admettre qu'en fin de compte elle a eu raison d’insister, car aujourd'hui je me retrouve bien seule et à part toi je n'ai personne à qui me confier. Je dois être vraiment désespérée pour me confier à un cahier, mais toi au moins tu ne me jugeras pas, et puis tu m'écouteras (pas comme ma mère, avec elle pas moyen de discuter). Si tu veux savoir, ça me fait déjà du bien de t'en parler, mais pour que tu me comprennes, il faut que je te plante le décor. Alors voyons voir, par quoi commencer ? Ah! Oui, je sais. Les acteurs de ma vie. Tu verras ce ne sera pas très long.
Tout d'abord il y a ma mère. Le genre maman poule, qui veut être la première à recueillir les confidences des membres de la famille, mais qui ne sait pas tenir sa langue (bonjour l'angoisse!!!). Ensuite il y a mon père, c'est le genre ultra pratique style: « tu as fais tes devoirs? », « Ne restes pas une éternité au téléphone! », « Couches toi!  Il est tard! », pas génial la communication. Il ne se rend même pas compte que je ne suis plus un bébé. Non mais, tu te rends compte ? J'ai tout de même 15 ans presque et demi. Enfin bref, pour en revenir à mon père, il passe les 3/4 du temps au boulot. Il est architecte. A l'entendre on croirait que le monde entier doit lui être redevable d'avoir un toit sur la tête. Je me demande ce qui est pire: un père tout le temps au boulot ou une mère tout le temps à la maison ? En tout cas, moi j'ai eu droit aux deux avec ma chance habituelle. Une chose est sûre: moi plus tard je ne ferai pas comme ma mère. Je refuse d'être femme au foyer. Je suis pour ma liberté, d'ailleurs je veux être archéologue, comme ça je partirai en expédition aux quatre coins du monde et je ferai de fantastiques découvertes. Souvent j'imagine que je suis une éminente archéologue et que des gens du monde entier viennent me consulter. Je me vois découvrant une nouvelle espèce de dinosaures ou je m'imagine donnant des conférences de presse qui feront la une de tous les plus grands quotidiens. Mais le rêve qui me tient le plus à cœur, c'est de découvrir un squelette entier (comme Lucy) et qu'on l'appelle Elysabeth en mon honneur. J'ai toujours trouvé mon prénom trop pompeux, mais si je deviens célèbre alors là il m'ira parfaitement. Vivement que je grandisse!!!!! Enfin, il parait que je rêve trop, du moins c'est ce que dit mon entourage. De toutes les façons, ils ne peuvent pas comprendre. Je m'en moque un peu. Je commence à avoir l'habitude d'être incomprise, même si ce n'est pas toujours marrant. Par exemple qu'on en veut se confier à quelqu'un et qu'on ne peut pas. Heureusement, maintenant je t'ai toi alors ça devrait changer. Mais c'est vrai qu'il m'arrive de me sentir très seule. Parfois j'ai l'impression d'être le vilain petit canard et je me dis que moi aussi j'aurai droit à mon happy end , mais dans la vie rien n'est aussi simple (ça y est je parle comme ma mère, il ne manquait plus que ça! ). J'aurai aimé avoir une sœur jumelle pour pouvoir tout partager avec elle. Cela aurait été bien. Au lieu de ça, j'ai un abruti de petit frère. Baptiste a 9 ans. J'ai comme l'impression qu'il est venu au monde uniquement pour me pourrir la vie. Il passe le plus clair de son temps à m'espionner histoire d'avoir de quoi cafeter aux parents quand il ne m'humilie pas en public. Il est vraiment impossible!!!!!
J'oubliais le plus important: MOI. Ce n'est pas que je sois égocentrique, mais si on doit faire un bout de chemin tous les deux autant que tu saches à qui tu as affaire. Alors de quoi est ce que je ne t'ai pas encore parlé ? Voyons voir. Je suis brune. Mes cheveux sont tellement noirs que pour me consoler je me dis que je porte la nuit sur ma tête et que c'est un privilège unique au monde. J'ai les yeux noisettes, je mesure dans les 1M70 moins 0,2 mètres. Je n'ai pas de problème de poids à proprement parler si ce n'est mes deux énormes cuisses. Je n'ai pas une poitrine aussi développée que je le voudrai, mais je me console en me disant que je compense avec mon intelligence. Je ne suis pas touchée par l'acné, il y a seulement un ou deux boutons qui apparaissent de temps en temps. Je dois reconnaître qu'à ce niveau j'ai beaucoup de chance. Que dire d'autre ? Je raffole du chocolat, c'est mon péché mignon. Je dévore les romans d'amour. Je rêve qu'un jour un jeune homme éprouvera pour moi un amour passionné et qu'on s'aimera pour toujours. Il bravera tous les obstacles pour moi. A ses yeux je serai la plus belle, la plus intelligente, la plus admirable....Je serai parfaite quoi! Bien évidemment ce n'est pas dans ce bled paumé que je risque de le trouver. J'ai une âme romantique et aventurière, et c'est là tout mon drame. Comment se contenter de ce qu'on a quand on veut TOUT, et que la plupart du temps on ignore même ce qu'on veut ? C'est pas toujours facile d'avoir quinze ans! Ceci dit ce n'est pas le pire. Là, je suis en 3ème et cette année est celle du brevet des collèges. Mes parents n'arrêtent pas de me stresser avec. Et ce n'est pas le pire. Lundi je fais mon entré dans une nouvelle école alors qu'on est en plein milieu de l'année scolaire ( l'horreur!!!!). Tout ça parce que mon père a été muté dans une autre ville au fin fond de la France. Il ne m'a même pas demandé mon avis. Soit disant que c'était une opportunité unique, et que c'est une chance pour nous tous. Tu parles! C'est plutôt que ça l'arrange lui. Ce n'est pas tant les amis qui vont me manquer, car pour être honnête j'en avais pas vraiment. Les gens me trouvaient bizarre à cause de mes rêves, et de mon look (très BCBG, normal pour une future éminente archéologue) qui ne correspond pas à celui des jeunes de notre époque (paraît-il). Mais je m'en moquais, c'est vrai je n'ai besoin de personne. La solitude est ma meilleure amie, comme ça au moins je ne serai jamais déçue. Mais bon, par moment j'aimerai savoir ce que cela fait d'avoir de vraies amies. Faire du shopping, des soirées pyjamas, etc. Sans doute ne le saurai-je jamais. En tout cas, j'appréhende ma "rentrée" de lundi. J'espère que les jeunes d'ici sont sympas. Bon, j'avoue qu'il y a quand même du positif dans cette nouvelle vie: il y a la mer à proximité, j'ai une chambre deux fois plus grande, et personne ne me connait (de quoi repartir à zéro et ne plus être considéré comme une extraterrestre). Mais c'est tout de même angoissant!
Bon, je vais me coucher. Je suis épuisée. Bonne nuit mon nouvel et unique ami!




2/ Le Dimanche 5 Janvier


Coucou!!!! C'est moi! Tu me diras, qui d'autre ça aurait pu être, mais bon.
On a passé tout le week-end à déballer nos affaires. Il y avait des cartons partout. Je te dis pas la poussière après. Il a fallu tout nettoyer. Au moins le soir on est allé au restaurant. Samedi soir c'était une pizzeria et ce soir c'était un restaurant chinois. J'ai adoré! Cela a quand même du bon les déménagements en fin de compte!
Là, je suis surexcitée. J'ai l'impression que ma vie est entrain de changer et qu'une méga aventure commence pour moi.
Demain c'est le grand jour. J'affronte jeunes et professeurs. Je suis super angoissée!!!!! Pourvu que tout se passe bien. Je ne sais pas encore ce que je vais mettre. Au début je comptais mettre mon tailleur jupe vert pâle, mais j'ai peur que ça ne fasse trop pour le premier jour, alors j'ai décidé de m'habiller comme tout le monde pour commencer (nouveau début oblige. Cela ne devrait pas trop nuire à ma future carrière.). Je sais! Je vais mettre un jean noir, une chemise blanche et une cravate grise sombre. Parfait! Après qu'on ne me dise pas que je ne fais pas d'efforts!
J'irai peut-être flâner sur la plage demain, juste après les cours. Pour le plaisir, et histoire de prendre mes marques. Peut-être me baladerai-je un peu en ville aussi. Je verrai. Bien sûr , il faudra que je prévienne maman que je ne rentrerai pas directement à la maison , sinon elle risque d'alerter la police et de piquer une crise de nerfs (les vieux je vous jure!!!).
A présent dodo si je veux être en forme pour mon premier jour dans ma nouvelle école. Bonne nuit!




3/ Le Lundi 6 Janvier

Aaaaaaahhhhh!!!!!! Tu me croiras jamais. Il faut absolument que je te raconte. Cette journée restera à jamais graver dans ma mémoire comme le jour de mon entrée dans la vie sociale. La vraie! Par où commencer ? Ah! oui, je sais, par mon arrivée au collège. Comme tu t'en doutes j'étais super stressée. En plus je te raconte pas dans quel état j'étais quand Mme Martin (mon prof de français et professeur principal) m'a présenté à toute la classe. Je n'avais qu'une hâte me faire oublier. J'ai attendu d'être assise pour observer "mes nouveaux camarades de classe" comme disent les adultes. Je me suis retrouvée assise à coté d'une fille qui a l'air d'être plutôt sympa. Elle s'appelle Léa. D'après ce que j'ai pu voir, les autres la taquinent pas mal sur son poids (elle est plutôt grosse), mais ce n'est pas bien méchant. Dans le fond ils l'aiment bien parce qu'elle est drôle. Moi je crois qu'elle en souffre quand même un peu, et qu'elle s'oblige à être drôle pour qu'on en oublie son poids. La pauvre!
Il y a aussi quelques mecs mignons dans ma classe et dans le collège. En particulier un. Il est brun,et est assis derrière moi (en diagonale sur la gauche). Je ne sais pas encore comment il s'appelle. De toutes les façons je doute qu'il s'intéresse à moi un jour. Et puis il a tout plein d’amis, sans parler de l'énorme essaim de filles qui lui tourne autours.
J'ai aussi remarqué une fille, Chloé je crois qu'elle s'appelle. Elle est brune comme moi. Je l'ai remarqué parce qu'elle est à l'écart des autres. Elle ne parle à personne. Elle à l'air timide, et elle me semble être tout le temps dans les nuages. Je me dis que je pourrai essayer d'être son amie si elle veut bien de moi.
Mais le principal centre d'intérêt de la classe et d'une partie du collège c'est Fanny, et aussi Manon parce qu'elles sont inséparables. Elles sont  arrogantes et prétentieuses. Cela dit, vu qu'elles sont belles elles peuvent se permettre de l'être. Elles ne m'ont pas l'air très futées. C'est pas qu'elles soient bêtes, mais bon.... Fanny est blonde (comme les blés. La chance!!!) et a les yeux bleus (d'un bleu qui aurait pu être aussi pure que celui du ciel si son regard n'avait  pas été aussi dédaigneux ). Manon est blonde elle aussi (mais elle ce n'est pas sa couleur naturelle, ça se voit qu'en fait elle doit être brune. Certainement qu'elle essaie de ressembler à Fanny, qu’elle suit comme son ombre). Contrairement à Fanny, elle est couverte de taches de rousseur sur le nez et les joues (je trouve ça plutôt mignon sur elle). Toutes les deux se prennent pour les reines du bahut. Elles ont leur cour qui les suit partout (presque toute la classe plus d'autres). Elles sont vraiment très populaires. Je dois bien avouer que malgré leur sale personnalité elles me fascinent. Je me demande ce que ça doit faire d'être à leur place, d'être autant sollicité et de pouvoir avoir les amis et les garçons qu'on veut. Ce doit être drôlement chouette (mais malheureusement ça n'est pas pour moi).
Il y a aussi un couple (François et Amandine. Elle est aussi blonde qu'il est brun). Le seul de la classe. Ils ont l'air de vraiment s'aimer, et ne se quittent jamais. A les voir on croirait qu'ils sont seuls au monde. Ce que je les envie!!!!! En tout cas, ils vont vraiment bien ensemble.
Les autres n'ont pas tellement d’intérêt, du moins pour le moment.
Voilà, maintenant je peux arriver au plus important. A un moment donné, alors que j'étais adossé à un mur dans la cour de récré, et que j'observais un peu tout le monde. Fanny, Manon, et leur cour m'ont encerclés (il y avait le mec mignon avec elles). Fanny a commencé à se moquer de moi parce que j'étais nouvelle, mais surtout à cause de ma tenue (pourtant j'avais fais un effort). Je m'en moquais un peu car j'avais l'habitude. Mais j'étais verte qu'elle me critique devant "beau brun". Elle m'a dit: "tiens, tiens. Mais c'est la petite nouvelle. Alors on ne connait personne? On n’a pas d'amis? La pauvre, elle doit s'ennuyer. Faut dire, fringuée comme ça faut pas t'étonner si personne ne veut se montrer avec toi. La cravate c'est pour quoi? Tu te prends pour un mec? Tu vas au taffe ou quoi? A moins que mademoiselle ne soit une petite snobinarde coincée et prétentieuse? Tu ne parles pas? Qu'est ce qu'il y a? Tu as perdu ta langue? " Elle m'agaçait, mais à cause de "beau brun" je ne savais pas trop quoi répondre. Et puis je me disais que de ma réponse dépendrait le fait que je puisse me faire des amis plus tard. Alors je n'ai rien dis. Mais lorsqu'elle a osé me dire "tu ne parles pas parce que t'as peur" alors là, j'ai cru que j'allais la gifler. Moi, Elysabeth , je n'ai peur de personne et encore moins de cette pimbêche. Et je le lui ai dis, sans toutefois employer le mot pimbêche (je ne voulais pas saboter ma chance d'avoir des amis dans le collège), je me suis contenté de dire " je n'ai peur de personne et surtout pas de toi. Et je n'y peux rien si moi contrairement à certaines j'aime m'habiller avec élégance." Elle en est d'abord restée sans voix, puis elle a éclaté d'un rire moqueur que je n'ai pas du tout aimé. Et pour finir elle a dit quelque chose de complètement inattendu, ça a donné exactement "on a de la répartie à ce que je vois. Puisque tu es si sûre d'être à la pointe de l'élégance, tu ne voudrais tout de même pas nous priver d'une occasion de te voir sur ton trente et un n'est ce pas? Je donne une boum samedi de 17H à minuit. Voici mon adresse. Nous t'y attendons miss élégance." Et elle est partie, suivit de sa cour, sans me laisser le temps de dire quoique ce soit. D'ailleurs, qu'aurai-je pu dire? C'était si soudain, si inattendu. Au début, j'étais incrédule,et puis petit à petit quand j'ai commencé à entrevoir tout ce que cela signifiait (me faire des amis, m'amuser,et surtout voir "beau brun"), j'ai été transporté de joie. Je n'aurai jamais imaginé en partant ce matin, que cette première journée serait pour moi le commencement d'une nouvelle vie (car je suis sûre que ma vie ne sera plus aussi barbante. Un nouveau destin se profile à l'horizon, et j'ai bien l'intention de me l'approprier).
Forcément, du coup je ne suis pas allé me promener et visiter la ville après les cours comme j'en avais d'abord eu l'intention. J'ai tout de suite couru à la maison demander la permission à maman. Elle s'est d'ailleurs empressée d'accepter devant mon enthousiasme. A mon avis, elle a accepté en se disant que si je me plais ici j'arrêterai sûrement de faire la tête, et je serai beaucoup plus agréable pour tout le monde. Elle a peut-être raison. Mais une chose est sûre: tant que j'aurai Baptiste pour frère, mon bonheur ne sera jamais complet. Ce petit chenapan a passé tout le dîner à tenter de convaincre maman (et aussi papa) de revenir sur sa décision de me laisser aller à la boum (heureusement sans succès). Il m'énerve!!!!!!
Voilà, cher journal, à présent tu sais tout. Aujourd'hui je suis plus contente que jamais de t'avoir, car sinon je n'aurai eu personne pour partager ma joie (la première depuis une éternité). Je n'ose même pas y penser. Enfin! Allez, bonne nuit!

[...]

Rédigé par Valérie Jeanne

Publié dans #Extraits

Repost 0
Commenter cet article