Collaborer avec un(e) illustrateur/trice.

Si comme moi vous aimez écrire des histoires enfantines, et que soudain le désire de les voir illustrer s'est imposé à vous.

Voici ce qu'il vous faut savoir:

 

C'est à l'éditeur de payer l'illustrateur; pas à l'auteur!

 

La règle tacite dans ce milieu est que si le livre n'est pas une "commande" de la part d'un éditeur, l'auteur et l'illustrateur travaillent au risque de ne jamais être payés un jour.

Si le projet est retenu par chance par un éditeur, c'est à celui-ci de rémunérer l'illustrateur.

Ainsi dans le cadre d'une telle collaboration, vous n'avez rien à payer à l'illustrateur, ce qui ne serait pas le cas si vous vous auto éditiez.

 

Il est d'usage que l'illustrateur ne réalise que 3 (éventuellement 4) illustrations de l'histoire de l'auteur. Ces dernières ajoutées au manuscrit constituent le dossier à présenter aux maisons d'édition.

 

Cependant certains éditeurs préfèrent recevoir des textes sans illustration pour pouvoir ensuite choisir leur propre illustrateur.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :